radvanyi russie
 
"La Russie, entre peurs et défis"
 
Cet essai, paru en 2016, dresse un panorama interne de la Russie et de sa position dans les affaires du monde. Un tel essai est d'une immense utilité, tant nos visions sont entachées d'a priori, voire de préjugés. Peu de pays ont subi les bouleversements que les Russes ont connus et cela nous les rend difficiles à appréhender. De plus, peu ont autant de mal à se faire une place, économique autant que politique dans leur environnement international, où ils restent peu acceptés et solitaires. On aurait du mal à identifier leurs alliés ou même des sympathisants. La Russie est seule et inquiète de son avenir. Ainsi, comprendre certains des ressorts actuels qui impulsent notre grand voisin, sans passion ni filtre idéologique, est précieux et mérite notre attention...

gruber trois concerts
 
Peu de romans m'ont touché comme celui-ci. La musique classique lui sert de domaine de référence, sans que celui-ci suppose, à la lecture, une quelconque intimité avec cet art. Plusieurs personnages, en particulier deux violoncellistes très intriqués, vont y trouver le terrain de leur destin. Ils y rencontreront parfois la gloire, parfois l'échec et l'humiliation, mais ils auront cherché en eux-mêmes toutes les ressources qu'ils étaient en mesure de produire. Leur triomphe nous émeut autant que leur fragilité. Ils représentent un peu, dans cet effort extrême de dépassement d'eux-mêmes pour un but si difficile à définir, l'image incarnée de notre existence dont la transcendance informulable qui l'entoure obsède tant de penseurs et d'écrits et conduit tant de comportements, sublimes ou odieux.

makine frontieres
 
Quelle rage ! Notre société est certes pleine de contradictions, de désirs, d'illusions et l'auteur les pointe du doigt avec délectation et bien souvent avec justesse. Est-ce une raison pour jeter le bébé avec l'eau du bain ? Et pour fulminer sur toutes les activités humaines et donc sur la nullité des hommes ? De quels rêves est-ce la déception ? Quant à la solution proposée, à la H. D. Thoreau, elle vaut ce que valent les utopies : une marche garantie vers l'horreur. Est-ce moi qui quitte AM ou lui qui me quitte ?